Michel Parent, courtier en art
Bienvenue, svp vous enregistrer ici | Déjà client. S'identifier
Visionneuse Votre visionneuse actuelle (Unlabeled - 0) Statistiques pour votre panier Votre panier est vide

1996

 

Sages pensées (Wise thoughts), 1995, acrylic on canvas, 60 x 75 cm

(Sages pensées 1995

Le Soleil, Québec, 6 octobre 1996, p.14

Aristide Gagnon

Libre comme Arist!

Dany Quine


Collaboration spéciale

Une oeuvre qui demeure affranchie de toutes contingences.

• Parmi les pionniers de l'art moderne québécois, Aristide Gagnon demeure sans dou­te l'un des plus indépendants. Tantôt peintre abstrait, tantôt adepte de la figuration, il a toujours suivi sa voix intérieure en évitant les écoles, les clans et les chapelles. Exposés à la bibliothèque Étienne-Parent de Beauport, ses récents travaux manifestent l'entière liberté de l'artiste.

À 65 ans, Aristide Gagnon donne l'impression d'avoir la vie devant lui. Pourtant, son nom figure depuis longtemps au panthéon de la peinture québécoise. Il y a 40 ans déjà, il réalisait sa première exposition solo ... au Palais Montcalm! 


Au début des années 50, Arist Gagnon arpente donc nos quartiers à la recherche d'inspiration. Alors qu'il fréquente l'École des beaux-arts de Québec, entre 1952 et 1956, Gagnon utilise les rues comme atelier et comme lieu d'exposition. À cette époque, peu de galeries offraient leurs cimaises aux jeunes créateurs.

D'abord ardent défenseur de l'abstraction Iyrique, Aristide Gagnon s'adonne ensuite, au cours des années 60, à la figuration. Toutefois, sa peinture figurative demeure spontanée. Elle se manifeste sous une gestuelle impétueuse qui donne vie à des personnages aux formes et contours fragmentés.

Les années 70 représentent pour lui une période de recherches intenses. Parallèlement à la peinture, il s'adonne alors avec beaucoup d'intérêt à la sculpture. Il ouvre d'ailleurs sa propre fonderie en 1972. Incidemment, c'est lui qui formera Gérard Bélanger, le célèbre artiste et fondeur d'Inverness.

Dans le années 1980, après son incursion dans le monde de l'art figuratif et suivant une période surtout consacrée à la sculpture, Gagnon retourne plus ouvertement à la peinture abstraite. Cependant, pas question pour lui de se cantonner dans un style, un genre ou une technique. À l'occasion, on le verra donc puiser dans la réalité des motifs qu'il intégrera sans ambages à une gestuelle débridée et s'adonner à la sculpture.

Aujourd'hui, le travail d'Aristide Gagnon demeure affranchi de toutes contingences. Bien que ses toiles abstraites s'apparentent à l'abstraction lyrique, elles ne se réclament d'aucune école: «Tout en demeurant ouvert aux expériences des autres artistes, je n'ai jamais voulu me laisser enfermer dans un style ou l'autre, souligne-t-il à cet effet.»

S'animant à partir de couleurs et de formes limitées, ses abstractions récentes, regroupées sous le titre Cheminement intérieur, révèlent plus que jamais le sentiment de liberté qui enflamme l'artiste. Travaillant généralement en transparence et par soustraction sur une surface peinte encore humide et se laissant guider par son intuition, Aristide Gagnon réalise des tableaux éclatés, dépourvus de centres d'intérêt définis. Cette manière qui s'apparente au « all-over» américain des années 40 et 50, traduit ainsi de façon visuelle la profonde indépendance d'Aristide Gagnon.

 


Recherche avancée Recherche avancée Artistes / Contributeurs

Click to view details

Engramme (Engram)
 

Click to view details

Sages pensées (Wise thoughts)
 

Aristide Gagnon

Aristide Gagnon


Heam Changyon

Heam Changyon


Ruiding Kim

Ruiding Kim

bronze , acrylique , sphère , aluminium , encaustique , cire